Note de conjoncture pour l’année 2020 – Philippe Massé, Président de PRODAROM

By: Elodie | 17 Fév 2021

Industrie des Produits Aromatiques au niveau National

 

L’Industrie des Produits Aromatiques subit, avec toutefois une certaine résilience, l’impact de la crise sanitaire au niveau mondial, malgré une situation économique encore difficile dans certains pays européens, dont la France.

Situation aussi tendue dans de nombreux pays de la zone Euro, au Moyen-Orient, en Afrique et en Chine, avec toujours aussi, les conséquences de la politique économique des Etats-Unis d’Amérique de ces 4 dernières années.

 

Parmi les 70 sociétés adhérentes du Syndicat National des Fabricants de Produits Aromatiques, les 15 sociétés participant à l’établissement des statistiques de vente (représentant 70 % du chiffre d’affaires des membres actifs et partenaires du Syndicat) confirment cette même résilience pour l’ensemble de  l’année, avec toutefois un impact certain des conséquences de la crise sanitaire au second et troisième trimestre.

Avec un chiffre d’affaires total pour le quatrième trimestre 2020 de 334 millions d’euros (non consolidé pour les groupes internationaux dont le siège social est en France) (+ 6,2% par rapport à 2019) et 246 millions d’euros à l’export (+ 5,4 % par rapport à 2019), les résultats à l’exportation sont positifs avec une hausse de + 8,2 % vers l’Union Européenne, + 28,1 % vers les Etats-Unis et + 0,6 % vers les autres pays.

En termes d’activités, à noter une hausse de + 5,3 % pour la Parfumerie, de + 9,0 % pour les Arômes et de + 2,9 % pour les Produits Naturels.

Pour l’ensemble de l’année 2020 avec un chiffre d’affaires total de 1 323 millions d’euros (non consolidé pour les groupes internationaux dont le siège social est en France) (- 3,4 % par rapport à 2019) et 979 millions d’euros à l’export (- 1,4 % par rapport à 2019), l’industrie de l’aromatique confirme des résultats très encourageants malgré la crise (- 3,0 % vers l’Union Européenne, + 22,1 % vers les USA et – 2,9 % vers les autres pays).

En termes d’activités, à noter pour l’année 2020 une baisse de – 3,5 % pour la Parfumerie et – 3,1 % pour les Arômes, avec toutefois une légère hausse de + 1,3 % pour les Produits Naturels.

Les résultats restent positifs pour l’emploi, avec une progression de + 1,5 % par rapport à 2019 (4794 salariés au niveau national pour 15 sociétés).

En chiffres consolidés mondial pour l’ensemble des sociétés membres de PRODAROM dont le siège social est en France, le chiffre d’affaires est de 3,7 milliards d’euros et plus de 13300 salariés (plus de 8700 salariés en France).

 

En conclusion, avec un quatrième trimestre 2020 positif, qui n’a pu effacer totalement l’impact important de la crise sanitaire qui touche notre industrie, en particulier pour les seconds et troisième trimestres, notre industrie est toujours en attente d’une vraie relance au niveau mondial, et d’un retour de confiance.

En ce qui concerne la parfumerie plus particulièrement, l’évolution de la consommation en France et dans les autres pays du mondesera un facteur essentiel de la reprise économique, la catégorie Fine Fragrance ayant été plus fortement touchée par rapport aux catégories Hygiène et produits fonctionnels.

 

Philippe Massé ,

Président Délégué Général

Partager
  • Write a comment