Le mot du Président

PHILIPPE MASSÉ, PRÉSIDENT DE PRODAROM

Quel est le poids socio-économique de PRODAROM, Syndicat National des Fabricants de Produits Aromatiques, en 2018 ?

L’Industrie des Produits Aromatiques continue sa progression de croissance, malgré une situation économique encore tendue dans certains pays Européens et en particulier en France et en Grande-Bretagne (« Brexit »), en Russie et au Moyen Orient, ainsi qu’en Chine.

Dans la région Provence Alpes Côte d’Azur, l’Industrie aromatique confirme de très bons résultats, en particulier en termes d’exportation (+ 15,7 % vers l’Union Européenne, + 15,8 % vers les USA pour une augmentation totale de + 8,3 %), se plaçant parmi les secteurs leaders du commerce extérieur de la France (près de 76 % du Chiffre d’Affaires total).

Parmi les 67 sociétés adhérentes du Syndicat National des Fabricants de Produits Aromatiques, les 13 Sociétés leaders de la région PACA participent à l’établissement des statistiques de vente qui confirment cette position : avec un Chiffre d’Affaires total pour  l’Année de 1,04 milliard  d’Euros (non consolidé pour les groupes internationaux) (+ 6,2 % par rapport à 2017) et 789 millions d’Euros à l’export  (+ 8,3 % par rapport à 2017), l’Industrie de l’aromatique participe aux résultats encourageants du Commerce Extérieur de la région.

En termes d’activités, à noter une progression de + 9,4 % du Chiffre d’Affaires en Arômes Alimentaires, et de + 4,7 % pour la Parfumerie (représentant 67,2 % du Chiffre d’Affaires total soit près de 700 millions d’Euros dont 192,6 millions pour les produits naturels)

Résultats aussi encourageants pour l’emploi, avec une progression de + 3,3 % par rapport à 2017.

Au niveau National   les 16 sociétés leaders de l’Industrie de l’aromatique participant à l’établissement de ces statistiques des ventes représentent un Chiffre d’Affaires total de plus de 1,27 milliard d’Euros (+ 5,8 % par rapport à 2017) et 886,7 millions d’Euros à l’export (+ 8,9 % par rapport à 2017).

En termes d’activités, à noter une progression de + 9,2 % du Chiffre d’Affaires en Arômes Alimentaires, et de + 4,6 % pour la Parfumerie (représentant 72,9 % du Chiffre d’Affaires total).

Le chiffre d’affaires pour les Produits Naturels atteint 198,5 millions d’Euros en progression de 5,7 % par rapport à l’année 2017.

Résultats aussi positifs pour l’emploi, avec une progression de + 3,0 % par rapport à 2017.

(4352 salariés en France pour les 16 sociétés)

 


Quel est l’historique de PRODAROM ? 

Succédant à des corporations de Grasse aux formes variées comme la Jurande des gantiers-parfumeurs créée en 1724. Le Syndicat trouve son origine sous la dénomination « Syndicat des Parfumeurs-Distillateurs des Alpes-Maritimes » dans une réunion constitutive du 22 décembre 1898 en Mairie de Grasse et par l’approbation des statuts lors d’une Assemblée Générale du 31 décembre de cette même année.

Le 17 janvier 1945 sous la Présidence de Monsieur Georges CHIRIS le Syndicat change de dénomination et devient le « Syndicat National des Fabricants et Importateurs d’Huiles Essentielles, de Produits Aromatiques, d’Huiles d’amande et de noyaux ». Le 1er janvier 1974 compte tenu de la similitude des problèmes qui se posaient aux fabricants de produits aromatiques naturels et aux fabricants de produits aromatiques de synthèse, le Syndicat National des Fabricants de Produits Aromatiques naturels et le Syndicat National des Produits Aromatiques de Synthèse fusionnent pour fonder le Syndicat sous sa forme actuelle : Syndicat National des Fabricants de Produits Aromatiques – PRODAROM.


Quels sont les activités des adhérents de PRODAROM ?

  • Production d’extraits à partir de sources aromatiques naturelles
  • Purification de ces extraits
  • Extraction d’espèces chimiques définies (isolats) à partir des extraits naturels
  • Modification des isolats par voie chimique (hémi-synthèse)
  • Synthèse d’espèces chimiques aromatiques définies (synthèse)
  • Commercialisation des différents ingrédients mentionnés ci-dessus, ou de combinaisons plus ou moins élaborées de ces ingrédients (« bases » – « spécialités »)
  • Création et commercialisation de « compositions parfumantes », mélanges complexes constitués des divers ingrédients précités, utilisables en l’état pour le parfumage de différents produits finis (parfumerie alcoolique de luxe, cosmétiques, savons, détergents, produits ménagers… )